Hacienda Pinsaqui

Histoire

Cette hacienda coloniale a été construite en 1790, et restaurée de facon magistrale a la suite du terrible tremblement de terre qui secoua la région en 1867. A la fin du siecle les travaux splendides de ses artisans textiles furent reconnus a niveau international lorsque les flanelles arriverent á Chicago aux Etats Unis.

Pendant le dix-huitieme siecle, l´hacienda fut mise á disposition de leaders politiques tels que le libérateur Bolivar qui y établissait sa résidence lors de ses nombreuses expéditions militaires entre la Colombie et l´Equateur ou il y trouvait paix et tranquillité il y a plus de 100 ans. Lorsque Gabriel Moreno fut président, l´Equateur eut plusieurs conflits avec sa voisine la Colombie et á cette période, le traité de Pinsaqui fut signé dans cette hacienda.

Depuis lors, les 5 derniéres générations de la famille Freile-Larrea en sont les propriétaires et ont conservé, tout au long des siécles, son histoire et ses traditions. De magnifiques paysages vous accueillent, ses portes blanches en pierre et ses jardins vieux de 200 ans, font que le touriste soit particuliérement impressionné par la noblesse du site. Bassins, montagnes, fleurs et plantes sont le cadre exceptionnel ou le visiteur pourra se retremper dans l´histoire.

Lorsque vous pénétrez dans l ímposant domaine de Pinsaqui, vous trouverez un ensemble de murs soigneusement décorés, de colonnes, de baies vitrées et l´ambiance confortable crée par les feux de cheminées qui crépitent en permanence.Vous pourrez aussi admirer les antiquités et objets d´art de l´hacienda. La plus grande partie de son dessin interieur, meubles et sculptures furent apportés d´Espagne et de France par les nombreuses générations qui s´y succéderent.

L´Aïeul, support de la famille et de l´hacienda, fut représentant de l´Equateur en Espagne et le domaine et ses dépendances sont impregnés de ce vécu.

Nous vous suggérons de regarder avec attention les superbes chandeliers, les sols de marbre et une collections trés particuliére de journaux conservés depuis le dix-huitiéme siécle. Vous serez également sensibles aux délicats parfums de fleurs fraiches et de plantes aromatiques environnantes.

La tradition á l´hacienda veut que des groupes musicaux animent déjeuners et diners. Les Otavaleños visitent réguliérement l´hacienda et charment les touristes avec leur musique traditionnelle qui permet á ces derniers de partager leurs coutumes et leur culture a travers poémes et instruments.Lorsqu´il y a un groupe de clients á l´hacienda les proprietaires leur souhaitent la bienvenue d´une maniére trés spéciale.Les clients sont invités au bar pour trinquer avec leur hotes. Lorsque tout le monde est réuni le proprétaire conte une histoire personnelle dans laquelle se déroule l´histoire de l´hacienda et évoque la place privilegiée occupée par le cheval dans l´histoire de cette partie du monde.Le visiteur pourra alors monter le cheval de l´hote et une photo pourra immortaliser un petit morceau de l´histoire de la région. Pinsaqui n ´a pas grandi par son passé chargé d´histoire mais par la chaleur de son accueil plein de noblesse et d ámabilité qui font que le client a toujours un merveilleux séjour.

L´hacienda est unie á la famille Freile-Larrea depuis 5 générations. Les membres de cette famille seront toujours attentifs a vos moindres désirs. Leur passion pour les chevaux est vite percue par chacun dans les moindres détails : dessins des murs, aire de saut dans le jardin etc... L´hospitalité de la famille Freile-Larrea sera toujours présente et ils montreront le meme empressement pour le clients que pour les invités qui au cours de l´histoire, arrivaient au domaine aprés de longues journées de chevauchées.

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données